18 août 2019

Chimère

 

Pour supporter le temps qui ronge l'existence,
Tout au fond de ma vie, dans un recoin obscur,
J'ai dû aménager un havre d'espérance,
Une étroite lucarne ouverte sur l'azur ;

J'ai bâti des palais, construit des cathédrales,
À force de patience et d'imagination ;
À travers le désert de ma douleur morale
J'ai tracé les sentiers menant aux illusions.

Hélas la vérité s'empare des chimères
Quand l'âge sur l'esprit jète son dévolu ;
J'y pense très souvent et cela m'exaspère…
Que vais-je devenir si je ne rêve plus ?

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 15:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]


14 août 2019

Plénitude

 

La sylve se parait de ses plus beaux atours :
Tandis que les sapins s'ornaient de reflets sobres
Les feuillus jaunissaient sous le soleil d'octobre
Et l'ombre s'allongeait un peu plus chaque jour.

Tandis que les sapins s'ornaient de reflets sobres
La brise effilochait le brouillard matinal ;
Rêvant d'éternité dans le calme automnal,
Les feuillus jaunissaient sous le soleil d'octobre.

La brise effilochait le brouillard matinal…
Attirée par l'écho d'un envoûtant mystère
Je parcourais le bois, pensive et solitaire,
Rêvant d'éternité dans le calme automnal.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 16:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Pense à moi

 

 

Si ton cœur, débordant de fatigue ou de peine,
Essaye d'oublier la vie qui le déçoit
Et cherche un autre cœur qui l'aide et le comprenne,
Dans le plus grand secret, je t'en prie, pense à moi.

 

Pense à moi… Car je sais, sans que tu me le dises,
Que tu te sens bien seul lorsque revient le soir
Et que sous des dehors tranquilles tu déguises
Une angoisse un regret, un profond désespoir.

 

Mais je devine aussi tes célestes attaches :
Garde-les en dépit de l'immense douleur.
Garde le beau jardin, le rêve où tu te caches,
Pour cultiver encore un reste de bonheur.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 16:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 août 2019

Poème à la pluie

 

Quand tu parviens à me bercer
De ton chant monotone,
Sombre pluie de l'automne
J'aime t'entendre murmurer ;

Le bruit des gouttes sur le toit
Dès l'aube vient distraire
Mon âme solitaire,
Et je me souviens qu'autrefois

Seule dans le matin obscur
Je rêvais que des anges
Sortis d'un monde étrange
Versaient les larmes de l'azur.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 08:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 août 2019

Rêverie

 

Mon regard souvent se perd
Dans ce vaste paysage
Fait de brume et de nuages
Aux beaux reflets d'outremer.

Il m'évoque le ressac,
Les embruns, l'écume blanche,
Les bleuets ou les pervenches,
L'azur profond des grands lacs…

Ainsi le ciel m'engloutit
Et dérive ma conscience
Vers le monde du silence
Où les rêves sont permis.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 11:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Bonheur

 

Le ciel est bleu, la mer est belle,
Dans le jardin tout refleurit :
Le vieux prunier, l'herbe nouvelle,
Et les rameaux de bois-joli…

Près du portail sous la tonnelle
Le vent agite doucement
Les géraniums, les immortelles,
Et le petit lierre grimpant…

Une ombre humide se dépose
Le soleil brille et le jasmin
Le mimosa le lys la rose
Embaument l'air frais du matin.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 11:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 août 2019

Espoir

 

Sous la feuille qui tombe est caché le printemps
Et mon âme assoiffée de fraîcheur et de vent
Par-delà les nuées, par-delà les étangs,

Toujours en espérant, vers toi, s'en est allée.
Automne emporte-moi, fleuris l'herbe fanée,
Mouille-moi de ta pluie, couvre-moi de rosée,

Blanchis-moi de ta neige apaise l'océan
Redonne-moi l'étoile et remplis le néant…
Automne emporte-moi vers l'aube qui m'attend.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 09:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 août 2019

Paradoxe

 

Je possède à moi seule un vaste territoire
Où règnent en secret trouble, vénération,
Pensées désordonnées, idées contradictoires,
Bonheur, enchantement, désespoir, émotion.

Mon âme qui recherche un calme dérisoire
Hésite entre le rêve et la réalité
Et finit par trouver la courbe aléatoire
Menant aux doux jardins de la tranquillité.

Car si mon univers peuplé d'ombres néfastes
Engendre les conflits, je goûte tu le sais,
Paradoxalement, au milieu des contrastes,
L'exquise sensation de bien-être et de paix.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 20:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Paresse

 

Quand le manque d'ardeur m'incite à la paresse,
Quand mon esprit, lassé, s'exerce avec lenteur,
Quand mon raisonnement, quand ma pensée régressent,
Alors passivement je cède à la torpeur.

Je profite du temps qui mollement me berce,
Je me laisse alanguir avec délectation,
J'oublie tous mes projets, mes songes se dispersent,
Mon âme se défait de ses folles passions.

Inactive j'attends le moment favorable
Où mon cœur daignera reprendre son essor,
Où l'imagination, de manière agréable,
Enfin me permettra d'écrire sans effort.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

 

Posté par Isabelle CALLIS à 15:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 août 2019

Te sachant sans amour

 

Je maudis mon bonheur, te sentant malheureuse,
Je refuse d’aimer, te sachant sans amour,
J’ai peur de m’endormir, songeant à tes nuits creuses,
Je crains de m’éveiller, voyant tes sombres jours ;

Je me prive d’espoir, devinant ta détresse,
Je n’ose plus rêver, décelant ta langueur,
Je réfrène mes joies, comprenant ta tristesse,
J’appréhende le soir, imaginant tes pleurs ;

Je fuis la compagnie, te trouvant solitaire,
Je ne puis vivre en paix, connaissant tes tourments,
Je ne pense qu’à toi, mes passions m’indiffèrent,
Mon cœur souffre sans cesse… il souffre éperdument…

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 18:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]