08 octobre 2019

Désolation

 

Le rêve -un si beau rêve- a déserté les cieux,
Me laissant démunie, seule avec mes problèmes.
Déjà j’entends venir, du fond de la nuit blême
Le doute terrifiant, le regret insidieux.

Au milieu de l’ennui, de la peur, des soucis,
J’étouffe et me débats, je pleure et je m’enlise ;
Mon cœur, mon pauvre cœur, de désespoir s’épuise,
Les heures sans sommeil le traquent sans merci.

J’aspire à retrouver un silence apaisant,
Je voudrais ignorer les tourments qui défilent ;
Mes désirs restent vains, mes plaintes inutiles,
Je ne connaîtrai pas le calme reposant.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 18:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]


02 octobre 2019

Après une très longue absence

 

Après une très longue absence
Je suis venue, un soir d’été,
Revoir les lieux de mon enfance.

Malgré le temps, rien n’a changé :
Le fin ruisseau coule et murmure,
Le vieux figuier est encor là,
Je sens frémir sous sa ramure
Des songes purs et délicats.

L’ombre a gardé, frêle et légère,
Le doux parfum des tendres jours
Et aux confins de la nuit claire
Le rossignol chante toujours…

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 

Ce poème est l'écho du poème "Souvenir" 

http://poemespourrever.canalblog.com/archives/2019/07/09/37489479.html


 

Posté par Isabelle CALLIS à 07:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 septembre 2019

Octobre

 

Les jours s'étiolent
Et l'ombre s'étend ;
Des feuilles s'envolent
Quand souffle le vent.

Le soleil renonce
Aux longues clartés ;
La fraîcheur annonce
L'envol de l'été.

Les chênes les ormes
Changent de couleur ;
Dans le pré s'endorment
Les dernières fleurs…

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 08:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 septembre 2019

Novembre

 

La forêt se défait de ses belles couleurs,
Dans le froid du matin quelques rêves s'accrochent,
L'automne se consume et l'hiver se rapproche,
Le temps s'écoule avec une extrême langueur…

Au long sommeil la vie semble se résigner ;
Tandis que l'horizon timidement s'allume
Des écharpes de givre et des manteaux de brume
S'enroulent tout autour des arbres dénudés.

Silencieusement s'évapore la nuit,
L'amertume grandit au fur et à mesure ;
Novembre est là, qui décompose la nature
Et qui provoque un si mélancolique ennui.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 13:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 septembre 2019

Je pense à toi

 

Je pense à toi, quand je regarde l'horizon,
À l'heure où le soleil disparaît sous la brume,
Laissant à l'infini le rêve ou l'amertume…
Et par-delà le temps, par-delà les saisons,

Au moment où le jour se glisse dans la nuit,
Où la terre s'endort, où la brise s'envole,
Tandis que chaque fleur referme sa corolle,
Mon cœur oublie le monde et te cherche sans bruit.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 19:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 septembre 2019

Hiver

 

Dans la forêt qui se réveille
Décembre fête un nouveau jour,
Au pied du houx l'ombre sommeille…
Voyez, Hiver est de retour !

Dame Nature en robe blanche
Le matin pose avec amour
Un peu de givre sur les branches…
Voyez, Hiver est de retour !

Sous un épais tapis de neige
Les fleurs se cachent tour à tour,
Coquelicots ou perce-neige…
Voyez, Hiver est de retour !

Comme le temps doucement passe
Quand il marche à pas de velours,
Sans bruit et sans laisser de trace…
Voyez, Hiver est de retour !

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 08:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 septembre 2019

Image

 

S'il fallait, mon Esprit, te trouver une image,
Je te comparerais au bateau sur la mer
Qui vogue lentement vers une île sauvage
Peuplée d'anges d'oiseaux de fleurs et d'arbres verts.

Tu ignores qu'au loin la tempête fait rage
Et poussé par la houle inconscient tu te perds ;
Alors, triste et déçue, j'assiste à ton naufrage
Sans pouvoir t'arracher aux vagues de l'enfer.

Mais quand tu ressurgis du gouffre après l'orage,
Entre le ciel et l'eau, le printemps et l'hiver,
Tu poursuis en rêvant ton éternel voyage
Seul au milieu des flots qui bercent l'univers.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

 

Posté par Isabelle CALLIS à 18:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Quiétude

 

Sous la voûte céleste où dorment les étoiles
La mer berce l'azur et les nuages blancs ;
La brume s'épaissit, le vent gonfle les voiles
Aux confins de la houle et du clair firmament.

On entend seulement des flots le long murmure
À travers les couleurs nébuleuses du soir.
— Voici l'obscurité qui calme, qui rassure
Et dissipe le jour en ramenant l'espoir.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 11:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 septembre 2019

Envol

 

À l'orée transparente où meurent les soupirs
Je ne reconnais plus ni le temps ni les choses,
Et là dans ce jardin où mon âme repose
Je laisse aux vents mauvais les mauvais souvenirs.

Sous la voûte étoilée le ruisseau, le vieux banc,
Le petit arbre mort, le chemin, la fontaine
Et l'étroite vallée qui recueillait ma peine,
Enchantent le silence aux abîmes mouvants,

Quand je reviens, profitant de l'envol du soir,
Hanter les ombres de l'immensité céleste
Et planer sur les constellations d'un geste
Aérien et profond comme un grand sanglot noir.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 10:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Cauchemar

 

La nuit parfois me livre à ce rêve pénible
Qui me fait revenir dans un passé lointain,
Remplaçant mon bonheur par un vide terrible
Tout en me laissant croire à un amour certain ;

Avec pour seul espoir l'étrange certitude
De vivre un cauchemar, d'avoir pu m'endormir,
J'erre au fond des regrets, traînant ma solitude
Et l'éternel ennui d'où je cherche à m'enfuir…

Mais ta douce présence à l'aube me console.
Quand la clarté enfin m'enlève à mon sommeil
Le trouble disparaît, le malaise s'envole,
Et le jour me procure une joie sans pareil.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 10:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]