25 novembre 2019

Dans ton beau souvenir

 

Quand la ville insensible et sourde à mon tourment
De sa toile d’ennui me retient prisonnière
Et dévore ma vie, d’une étrange manière
Sans pitié, sans remords, insidieusement ;

Quand la rue durement indolente à mes pleurs
M’oppresse et m’affaiblit de ses mille nuisances,
Quand le mortel venin de la désespérance
Amplifie mon mal-être aggrave ma douleur,

Par la pensée je fuis, j’oublie mon triste sort,
De l’enfer citadin je franchis la clôture,
Et je retrouve alors, ma bien-aimée Nature,
Dans ton beau souvenir un dernier réconfort.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 17:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 novembre 2019

Tristement

 

Je suis accablée de chagrin
Peinée, déçue, inconsolable,
Blessée, meurtrie, si vulnérable,
Désemparée, dès le matin.

Peinée, déçue, inconsolable,
Puisque mon cœur, sous les tourments,
Languit et souffre tristement,
Blessé, meurtri, si vulnérable.

Puisque mon cœur, sous les tourments,
Mon cœur, sans défense et sans armes,
Mon pauvre cœur au bord des larmes
Languit et souffre tristement.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 06:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Tristesse

 

Un rêve triste et doux se pose sur mon cœur
Quand la clarté du soir s'évanouit dans l'ombre,
Quand l'horizon n'est plus qu'une étrange lueur
Que l'infini profile à travers la pénombre…

Un songe obscur et pâle aux reflets de satin
Repose sur ton âme auprès des ancolies,
Et dans le firmament comme dans le jardin
Il reste le parfum de la mélancolie.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

 

Posté par Isabelle CALLIS à 06:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 novembre 2019

Un ancien rêve

 

Un ancien rêve me harcèle.
Dans le matin je me rappelle
Le doux chagrin, le tendre exil…
Et toi, mon cœur, t'en souvient-il ?

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

 

Posté par Isabelle CALLIS à 17:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Voyage

 

Quand tombe la pluie
Je ne sais pourquoi,
Mon cœur qui s'ennuie
Se souvient de toi

Et part en voyage
Au-delà du temps
Parmi les nuages
La brume et le vent

Cueillir à l'aurore
Un rêve secret
Où viennent éclore
De tendres pensers.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

 

Posté par Isabelle CALLIS à 17:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Dédoublement

 

Lorsque mes émotions s'affrontent se déchirent,
Lorsque tous mes désirs se heurtent violemment,
Brisée par les conflits, mon Âme tu chavires,
Vers un malaise obscur, un doute un flottement.

Je t'abandonne avec un effroyable trouble
Auquel vient s'ajouter un vertige étonnant ;
Tu plonges dans l'abîme et là tu te dédoubles
Afin de t'adapter au bouleversement.

Puis au cœur de l'espace où règnent les contraires,
Aux confins des pensers, des chemins divergents,
Tu suis tes impulsions, inverses tes repères
Et te plais à rêver, tumultueusement.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 11:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 novembre 2019

Déchirement

 

Sur ma mélancolie je jetterai le voile
Lorsque je m'en irai, laissant derrière moi,
Les années de bonheur, les nuits pleines d'étoiles
La maison située en lisière des bois.

Hélas je quitterai les marais, les bocages,
Le ciel bleu, le brouillard, le froid des hivers blancs,
La forêt, les ruisseaux, la pluie, le vent, l'orage,
Les couleurs de l'automne et les fleurs du printemps…

Je retiendrai mes pleurs si j'en ai le courage,
Mon chagrin se perdra dans les splendeurs du soir
Et je dirai adieu à ce cher paysage
Où la nature engendre et le rêve et l'espoir.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 18:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 novembre 2019

Adolescence

 

Ton souvenir me hante et dure,
Tu n’es que l’ombre de mes pleurs,
Une période bien obscure,
Peuplée d’ennui et de malheur.

Les mornes jours, les heures noires,
Les déceptions et les tourments,
Restent ancrés dans ma mémoire,
Restent ancrés, obstinément.

Je ne puis effacer la trace
Des douloureux égarements,
Et en dépit du temps qui passe
Subsiste ton spectre angoissant.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 09:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fabulation

 

Qu'il fasse jour ou nuit mon Esprit tu fabules,
Tu vas d'un songe à l'autre et sans ma permission
Tu t'éloignes selon ton imagination,
Tu plonges dans le rêve où tu te dissimules.

Je m'inquiète pour toi, sachant que tu ondules
Parmi la voix lactée et les constellations ;
Lorsque tu te soustrais à mon champ de vision,
Derrière l'infini j'ai peur que tu bascules…

Mais tu réapparais, parfois, au crépuscule ;
Refusant d'écouter l'appel de la raison,
Sur la ligne d'argent tendue à l'horizon,
Au fond du ciel, tu danses comme un funambule.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 06:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 novembre 2019

Extase

 

J'éprouve chaque fois un plaisir singulier,
Un bien-être secret, une joie souveraine,
À l'heure où je m'endors, où le sommeil m'entraîne
Au-delà des soucis, de l'ennui familier.

J'atteins en premier lieu un monde incohérent
Où mon esprit s'évade et se perd et délire,
Puis je reprends conscience et soudain je chavire
Dans l'euphorie, l'extase et le ravissement.

Éprise d'irréel je me sens libre…alors
Emportée par la nuit je rêve sans attendre ;
Je rêve de ciel bleu, de fleurs et d'amour tendre,
Je rêve éperdument, je rêve et rêve encor.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 15:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]