27 décembre 2019

Endormissement

 

Par-dessus l'horizon, quelque part dans le ciel,
Je connais un endroit où la vie se prolonge,
Un chemin qui conduit au royaume des songes,
Un refuge caché au-delà du réel ;

Je m'y rends chaque soir au coucher du soleil
Voyageant à travers l'onde crépusculaire,
Et je me trouve au cœur d'un monde imaginaire
Bercée par les récits fabuleux du sommeil.

Qu'il est étrange et doux l'instant où je m'endors !
La Nuit, qui me comprend, m'entoure de son voile
Quand mon Âme suivie d'un cortège d'étoiles
Malgré moi s'aventure aux confins de la mort.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 décembre 2019

L'hirondelle

 

L'hirondelle est partie emportant les beaux jours
Je l'ai vue s'éloigner peu à peu du rivage,
Se confondre au soleil à la brise au nuage,
Disparaître soudain, peut-être pour toujours…

Je l'ai vue s'éloigner peu à peu du rivage
Quand la brume voilait le bleu de l'océan,
Dans la douce chaleur de l'été finissant,
Se confondre au soleil à la brise au nuage…

Quand la brume voilait le bleu de l'océan
Elle s'est envolée vers des contrées lointaines,
Au-delà des forêts des montagnes des plaines…
Dans la douce chaleur de l'été finissant.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

 

 

Posté par Isabelle CALLIS à 17:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 décembre 2019

Ne pleure pas

 

Ne pleure pas mon Âme et cache ta douleur,
La nuit t'emportera bientôt sur son passage ;
Tu te faufileras au travers des nuages
Et tu retrouveras le rêve, la douceur…

Ne pleure pas mon Âme oublie donc ton chagrin
Ton enfance perdue tes larmes ta rancune,
Va cueillir la rosée ou les perles de lune
Et laisse-moi dormir jusqu'au petit matin…

Ne pleure pas mon Âme… Il y a dans le soir
Un parfum de printemps, une brise légère,
Et dans l'ombre fleurie, butinant l'atmosphère,
Des étoiles dorées et des papillons noirs.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

 

Posté par Isabelle CALLIS à 13:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 décembre 2019

Rondeau

 

Sur le sentier de Souvenir
Semé d'ennuis, de joies, de peines,
De doux plaisirs, de larmes vaines,
Mon cœur parfois s'en va languir.

À quoi me sert de le tenir
Quand le remords ainsi l'entraîne
Sur le sentier de Souvenir,
Semé d'ennuis, de joies, de peines ?

Un rêve qu'il n'a su cueillir
L'attire encore et le malmène ;
De gré, de force il le ramène
Vers d'anciens vœux, d'anciens soupirs,
Sur le sentier de Souvenir.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

 

 

Posté par Isabelle CALLIS à 09:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Paysages

 

Dans un jardin secret jonché de solitudes
Tristesse, Nostalgie, Mélancolie, Espoir
Illusion, Regret, Chagrin, Inquiétude
Fleurissent le matin et se fanent le soir.

Veillant l'âme endormie dont l'éclat s'évapore
De leur pâle lueur les songes de la nuit
Repeignent le sommeil, pour qu'ainsi dès l'aurore
D'innombrables couleurs dissimulent l'Ennui.

Il n'est qu'une saison pour tous nos paysages
Car l'ombre avec le temps se teinte de reflets.
-On peut la découvrir après de longs voyages
Si l'on écoute en soi le poète parler.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 09:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 décembre 2019

Poésie

 

Mon âme attendons
Que la nuit s'achève,
Car après le rêve
Vient l'Inspiration…

Près d'elle j'écris,
Laissant sur les pages
Toutes les images
Dictées par l'esprit.

Ainsi sans effort
S'inscrit ma pensée,
Toujours ponctuée
De quelques points d'or.

Et presque aussitôt
Apparaît, sublime,
Au-delà des rimes
La magie des mots.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

 

Posté par Isabelle CALLIS à 17:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 décembre 2019

Février

 

Voici que Février revient, plein de promesses,
Çà et là quelques fleurs s'ouvrent hâtivement ;
Il peut encor neiger, mais le grand froid régresse
Et l'on perçoit déjà des jours l'allongement.

Le printemps apparaît, le rude hiver s'achève ;
Par les champs, par les prés, dévalent les ruisseaux,
Le vieil arbre bourgeonne et se gorge de sève,
Bientôt, dans sa ramée, nicheront les oiseaux.

Un soleil radieux inonde la colline,
Au jardin tout prend vie, tout cherche à émouvoir,
Et je sens, sous mes pas, tandis que je chemine,
La terre qui frémit et palpite d'espoir.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 17:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 décembre 2019

Dépression

 

Lorsque mon horizon se charge de tourments,
Lorsqu’au fond de mon cœur les soucis s’accumulent,
Lorsqu’au seuil de mes jours les conflits se bousculent,
Dégradant mes passions, mes goûts, mes sentiments,

Les tendres illusions qui m’aveuglaient d’espoir
Me semblent superflues, inutiles et fades,
Mon humeur se ternit, devient triste et maussade,
Je ne me permets plus de rêver dans le soir…

Mon univers s’écroule et le bonheur s’éteint,
Et je pleure en secret mon bel imaginaire
Puisqu’en ce morne instant je n’ai d’autres repères
Qu’un déluge d’ennui, qu’une pluie de chagrin.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 07:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 décembre 2019

Morosité

 

Il est un vide amer, une absence profonde,
Où stagnent vainement de stériles pensers ;
Il est un vaste ennui fait d’heures infécondes,
De songes transparents et de rêves muets…

Il est un grand tourment où mon esprit s’enlise,
Réduit à l’indolence et au désœuvrement ;
Un désert infini, un manque où il s’épuise,
Sans idée, sans désirs, sans éclat, sans élan…

-Muse ma douce amie, entends ma longue plainte,
Vois mon âme frustrée qui soupire et gémit,
Écoute-la pleurer, d’une voix presque éteinte,
L’inspiration perdue, l’espoir évanoui

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 10:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mon bel Avril

 

Mon bel Avril, te revoilà !
Je te guettais, si impatiente,
Ô combien longue fut l'attente,
L'hiver ne s'en finissait pas.

Tu m'as manqué cruellement,
De te revoir mon cœur palpite,
Et dans ma joie j'oublie trop vite
De ton humeur les changements.

Le temps dépend de ta faveur,
Je dois encore m'y résoudre ;
Il se peut bien que tu saupoudres
De neige les premières fleurs.

Mais seul m'importe ton retour,
Mon bel Avril, mon doux complice,
Puisqu'en dépit de tes caprices
Tu me ramènes les beaux jours.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 10:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]