17 juillet 2019

Poème à mon frère défunt

 

La vie, l’ingrate vie qui nous a séparés,
T’a conduit peu à peu vers la désespérance ;
Contre de noirs écueils, après bien des errances,
Sans doute as-tu choisi, un soir, de t’échouer.

Tu ne supportais plus les affres du destin,
Les soucis récurrents, les rêves sans issue,
Tu fuyais la détresse et les déconvenues,
Tu ployais sous le poids des immenses chagrins.

-La chance me comblait quand tu versais des pleurs…
Devant le blanc tombeau décoré de bruyères,
Le remords me harcèle et tenace et sincère,
Et j’éprouve une vive et si forte douleur…

Que me reste-t-il donc, sinon de frêles fleurs ?
Que me reste-t-il donc, sinon quelques chimères,
Sinon la sensation affligeante et amère
De t’avoir dérobé une part de bonheur ?

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 16:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


13 juillet 2019

Matin d'automne

 

L'air était encor tiède en ce début d'automne,
Les jours se ressemblaient, calmes et monotones ;
J'errais dans le matin, seule avec mes soucis :
Les roses se fanaient, nos souvenirs aussi…

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 18:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Langueur

 

J'éprouve en ce moment une langueur secrète,
Je me sens esseulée, le temps n'en finit pas ;
Je m'ennuie, je t'attends, et dans l'ombre je guette,
Espérant ton retour, le doux bruit de tes pas…

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 17:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

J'aime

Ce poème est protégé par des droits.

Merci de ne pas le reproduire.

Pour tout renseignement, contacter le site Poetica :

contact@poetica.fr

Vous pouvez lire le poème en cliquant sur le lien suivant :

 

 

Posté par Isabelle CALLIS à 17:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2019

Banyuls

 

C'est la fin de l'été. Déjà la Tramontane
Tourmente la colline et rafraîchit la mer.
Sur la place déserte à l'ombre des platanes
Je rêve des beaux jours et des rivages clairs.

Demain je quitterai ma terre catalane
Le jardin, la maison, les parents, les amis
Et le vieux Puig del Mas où chantent les sardanes
Qui font battre les cœurs au soleil de midi.

Comme il est noble et beau le pays de mon père !
Aussi pour le garder, majestueusement
La tour de Madeloc veille sur les Albères,
Sur l'âme du village et sur le firmament.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 19:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]


10 juillet 2019

Nostalgie

 

J'ai laissé, loin de moi, à l'abri des montagnes
Un village blotti au milieu des coteaux,
La brise du matin, les fleurs de la campagne
Et le grand mimosa où nichent les oiseaux…

J'ai laissé, quelque part, souffler la Tramontane
Emportant les saisons, emportant les soupirs,
Une petite place une allée de platanes
Les rêves, les chagrins, et tous les souvenirs…

J'ai laissé ma maison, j'ai laissé ma jeunesse,
Mais il m'arrive encore au profond de l'hiver
D'entendre, comme avant, à travers l'ombre épaisse
L'écho d'une sardane ou le chant de la mer.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 17:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Mon Pays

 

C'est un ciel souvent gris sur une plaine immense,
Un soleil radieux si le vent vient du Nord,
Une mer, un grand port, un navire en partance
Et des coquelicots dans un champ couleur d'or…

C'est aussi les corons, les cheminées d'usine,
Une ville dressant fièrement son beffroi,
Un air d'accordéon, la ducasse et la mine,
La chaleur d'un foyer quand dehors il fait froid…

C'est hélas devenu, avec le temps qui passe,
Un cruel souvenir pour mon cœur exilé,
Un chagrin qui m'étouffe, un rêve qui s'efface,
Le remords d'être loin et d'avoir tout quitté.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 14:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 juillet 2019

Souvenir

 

Ce poème est protégé par des droits.

Merci de ne pas le reproduire.

Pour tout renseignement, contacter le site Poetica  :

contact@poetica.fr

Vous pouvez lire le poème en cliquant sur le lien suivant :

 

Posté par Isabelle CALLIS à 19:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Confidences

 

Quand les couleurs du jour aux ombres se mélangent,
Tandis qu'à l'horizon se lève Jupiter
Et que s'ouvrent sans bruit les portes de l'étrange
Je me laisse emmener vers un autre univers.

Là mon âme évolue, sans souci, sans contrainte,
Libre de se mouvoir pour atteindre les cieux.
― Le soir l'invite au rêve en dissipant sa crainte,
La nuit avec tendresse exauce tous ses vœux.

Et puis l'enchantement disparaît à l'aurore
Effaçant peu à peu les visions du sommeil…
Mais dans le matin clair je me souviens encore
Des Anges, de l'Azur et de l'Astre vermeil.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 19:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2019

Candeur

 

Dans le secret souvent je pense
Je me souviens de mes beaux jours ;
J'aimais le vent, la mer immense,
Mon cœur rêvait d'un grand amour…

Avec une candeur charmante
J'imaginais mille destins
Et je vivais, calme et confiante,
Sans me soucier du lendemain.

Car j'attendais que le temps passe
À l'ombre des matins en fleurs
Et que l'été me dédicace
Une promesse de bonheur.

 

Isabelle CALLIS-SABOT

 


 

Posté par Isabelle CALLIS à 18:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]